• Outils de démanipulation

    Le conseil du pédagogue : allez vous promener sur ces sites, choisissez-en 2 ou 3 selon vos centres d'intérêt ou afinités, puis retenez-les en onglet, ou abonnez-vous à leur flux RSS, de façon à être informé sur votre boîte mail des nouveaux articles. La liberté est à ce prix : s'informer librement, construire une pensée critique et résister aux modèles économiques en vogue.

    S'informer contre la pensée dominante :

    - Rezo.net / le portail des copains : portail d'informations librement sélectionnées à travers le Web (beaucoup proviennnent des sites ci-dessous référencés : blogs du monde diplo, Owni, économistes atterrés, Rue89, etc).

    - Mediapart / actualité (Edwy Plenel, François Bonnet) : journal numérique indépendant et participatif né en 2008, contre l'hyper-présidentialisme, contre l'asservissement des médias et la confiscation de l'information (les blogs des contributeurs sont en accès libre / la lecture du journal repose sur un abonnement de 9E par mois)

    - Basta ! / Alter-médias (Julien Lusson) : L'association vise à mettre en place et soutenir des outils d’information indépendants, pour décrypter l’actualité et les problématiques socio-environnementales tout en mettant en avant les alternatives concrètes ; elle regroupe des journalistes, acteurs associatifs, chercheurs et citoyens sensibles à ces questions pour élaborer ensemble des supports d’informations et leurs contenus.

    - Politis : un hebdomadaire indépendant et engagé, fondé en 1988 par une équipe de journalistes que rassemblaient les préoccupations environnementales et une sensibilité aux combats de la gauche de la gauche. Derrière Politis, pas de marchand de canons, pas d’avionneur, pas de richissime héritier. Pas non plus de parti politique.

    Approfondir - les blogs critiques du Monde Diplomatique :

    - "Régime d'opinion" / critique des sondages (Alain Garrigou) : L’univers des sondages n’est guère transparent. Un comble pour un outil dont les fondateurs ont prétendu qu’il servait la démocratie. Les « gens », comme disent les sondeurs, ne seraient pas capables de comprendre les redressements des chiffres bruts, les marges d’erreur, etc. Ce blog fait le pari inverse et propose à la fois une approche méthodologique de la critique des sondages et des instruments épistémologiques d’une critique de la politique.

    - "La pompe à phynance" / critique économique (Frédéric Lordon) : Quelle est la puissance despotique d'aujourd'hui qui soumet absolument le corps social et le laisse exsangue d'avoir capté la substance de son effort ? Certainement pas l’Etat – dont on rappellera qu’il restitue en prestations collectives l’ensemble de ses prélèvements… – mais le système bancaire-actionnaire qui, lui, conserve unilatéralement le produit intégral de ses captations.

    - "Information 2.0" / contributions diverses : L’ère de foisonnement numérique dans laquelle nous sommes entrés s’accompagne d’une reconfiguration du rôle des médias, où la logique d’audience le dispute à la volonté de conserver ses prérogatives dans la production du discours légitime.

    Sciences sociales engagées :

    - Les dossiers de la revue Mouvement "Des idées et des luttes" (Gilbert Wasserman) : espace d’information critique, d’enquêtes sociales, de travaux théoriques et d’interpellation politique afin d’intensifier les échanges entre la recherche, les espaces de résistance et la politique. Dans le contexte d’une crise sans précédent de la presse généraliste et des revues de sciences humaines, Mouvements entend réagit avec rigueur aux grands débats et faits du moment, et montrer que les sciences sociales peuvent contester ou utilement éclairer les prises de position politique.

    - Le site des Economistes atterrés, contre le diktat du "there is no alternative", pour une autre politique économique ; un collectif de chercheurs, universitaires et experts en économie, qui refusent la domination de l'othodoxie néo-libérale. Outre une information régulière et très précise, les économistes atterrés proposent un manifeste regroupant des propositions concrètes, à signer en ligne.

    - L'Observatoire des sondages (Alain Garrigou, Richard Brousse, Ahmed Dini Cassim) : exerce une veille scientifique sur les différentes facettes des sondages, non seulement les aspects méthodologiques des enquêtes et des statistiques mais aussi sur leur publication, leurs usages confidentiels et les commentaires politologiques ou journalistiques qui en sont faits quotidiennement.

    Critique de la presse, des médias, et du formatage de l'information :

    - Les Nouveaux Chiens de garde - le livre de Serge Halimi et le film de Gilles Balbastre & Yannick Kergoat

    - ACRIMED / ACtion-CRItique-MEdias (Henri Maler) : Née du mouvement social de 1995, dans la foulée de l’Appel à la solidarité avec les grévistes, l'association réunit des journalistes et salariés des médias, des chercheurs et universitaires, des acteurs du mouvement social et des « usagers » des médias. Elle met en commun savoirs professionnels, savoirs théoriques et savoirs militants au service d’une critique indépendante, radicale et intransigeante.

    - @SI / Arrêt sur Images (Daniel Schneidermann) : Ce site prolonge l’émission du même nom, produite entre 1995 et 2007 sur France 5. Il se consacre à la relecture des images télévisées, et plus largement de tous les médias pour en critiquer les effets manipulatoires et pour suppléer à leurs carences.

    - OWNI, Société-Pouvoirs-Cultures numériques : un média social européen, pure player*, né en 2009 lors de la bataille contre HADOPI, qui offre le meilleur de l’information et du débat sur l’évolution de la société numérique en France et en Europe, raconte et analyse l’impact d’Internet sur la société, les pouvoirs et les cultures. OWNI se donne également pour mission d’innover dans l’écosystème de l’information, de soutenir le journalisme en réseau ainsi que l’éducation populaire au numérique. (* qui n'existe que sur le Web, sans traduction papier, comme Mediapart, @SI.../ entreprise oeuvrant uniquement sur internet)